Aller au contenu | Aller au menu principal | Skip to sections

español  |   euskara  |   english  |  
Accueil >> Le race >> Quel est pottoka?

Quel est pottoka?

Image d'un Pottoka galopante sur la montagneLa Pottoka est une race d'Euskal Herria. C'est un animal svelte et robuste. Parfaitement adapté à l'environnement d'Euskal Herria et, en même temps, endurci et modelé par cet environnement spécial. Habitant dans nos montagnes et vallées depuis l'Ere Paléolithique (40.000 av.j.c.). Les belles images des grottes d'Ekain et Santimamiñe en témoignent. Jusqu'à maintenant il a été un aide loyal et travailleur dans la vie quotidienne et le développement. Depuis très longtemps la pottoka a joué un rôle important dans la tradition et les mythes d'Euskal Herria. Tout cela et la propre personnalité de la race, ainsi que son ancienneté, la rend particulière.
Bien que le mot pottoka en euskara sert à nommer n'importe quel petit d'animal, il a commencé d'être utilisé pour désigner les petits des chevaux et finalement il est réservé à cette race spéciale.
Certains dessins ou images d'Euskal Herria (Ekain, Etxeberri,Santimamiñe...) ont la tête de cheval comme thème principal, proie favorite des chasseurs de l'époque Magdalénienne. La pottoka apparaît aussi dans plusieurs dessins réalisés sur des os. Ces faits nous laissent penser que la pottoka a vécu dans les montagnes d'Euskal Herria depuis l'Ere Paléolithique. Pour cela, elle peut être un témoignage des chevaux de la préhistoire, race qui a perduré jusqu'à nos jours et qui dispose de caractères zootechniques particuliers.
Tout au long de l'histoire la pottoka a été employée pour divers usages. C'est un animal bien constitué, il a des mensurations intermédiaires et bien proportionnées ainsi qu'un corps musclé et robuste. Par contre il est de caractère rapide, fidèle et très résistant. Pour toutes ces caractéristiques il a été utilisé pour diverses fonctions : la monte, la chasse et les guerres, il s'attèle à la charrette et aux travaux agricoles, pour tirer les wagonnets dans les mines, les semailles, pour sa viande ( croisé avec les chevaux burguete), exportations vers l'étranger (armée de l'Inde) et enfin, en plus de participer au nettoyage des prairies et des montagnes, on peut le voir dans différentes activités liées à l'équitation.
Bien qu'il soit un animal extraordinaire pour les activités mentionnées ci-dessus, c'est aujourd'hui un animal en danger d'extinction. Actuellement il a été cantonné dans les montagnes et lieux sans intérêts pour plusieurs raisons : la modernité, la mécanisation des travaux agricoles, la propriété privée des montagnes et des terres et de son utilité productive, la propre race et l'absence de marché pour ses produits. Image prehistoric horse
Malgré cela, il faut reconnaître que la race est en train de s'améliorer, en qualité et quantité, grâce aux mesures de protection. Dans ce sens les associations qui se sont créées dans ce but ont leur mot à dire.
La Pottoka est un animal vif et rapide. Elégant. Elle a un pas sûr et un caractère affirmé. D'une grande assurance, mais en même temps prudente. La pottoka a vécu libre dans la nature, et pour cela elle a un instinct de défense et de conservation très développé.
C'est un cheval sociable, qui a l'habitude de vivre en groupe. Le groupe est normalement constitué par 10-15 femelles avec leurs mâles correspondants. Les relations entre les deux sont très spéciales et au début du printemps et en été elles de renforcent. Chaque groupe vit habituellement sur son territoire. Les traditions se renouvellent de génération en génération, la topographie, le microclimat et leur connaissance des plantes se transmettent des uns aux autres.

Pottoks grazzin dans la brousse

Le mâle couvre toutes les juments au printemps-été, depuis début mars jusqu'à fin août. En s'écartant un peu du groupe, il surveille attentivement les juments, pour qu'aucun autre mâle ne s'en approche.
Il y a des amitiés entre les juments, du fait de leur longue permanence dans le groupe. Les pottokas ont d'excellents systèmes de communication. Certains sont oraux, grognements amicaux, hennissements de peur ou de colère par exemple. Toutefois, la plupart sont des signes ou systèmes de communication corporels ; les mouvements de la queue et des oreilles expriment haine, menace, curiosité, doute et passion.
Dans chaque groupe il y a une jument qui joue le rôle de guide. Normalement c'est la jument la plus âgée et avec la plus grande expérience. Les autres la suivent, avec des déplacements coordonnés.
La pottoka a fui de l'homme depuis toujours. Pour les hommes elle a été un animal caché dans la forêt et qu'il chassait. Quand l'homme est passé du stade chasseur/ramasseur de plantes à celui de berger/ producteur, il a commencé à s'intéresser à cet animal, et par conséquent, le style de vie de ce petit cheval a changé.

Même si dans l'antiquité la pottoka était un animal sauvage, au fil du temps et, bien qu'elle ait vécu en liberté, elle a fini par faire partie du patrimoine de l'homme et utilisé pour l'achat et la vente.
La pottoka possède quelques caractéristiques que n'ont pas d'autres races, parfaites pour s'adapter à l'environnement : maternité, rusticité, caractère, gratitude, facilité d'apprentissage, adaptée à élever des petits, fertilité, caractéristiques morphologiques spéciales, beauté, entretien facile et peu onéreux, etc. Ce sont ces caractéristiques qui différencient la pottoka des autres races et qui fournissent à Euskal Herria une grande valeur ajoutée. Nous avons un formidable patrimoine génétique entre les mains et nous ne pouvons le laisser échapper en aucune manière.
Les 10 dernières années ont fait évoluer la situation des pottokas. Grâce au travail des éleveurs, le nombre de bêtes de cette race a grandi et aujourd'hui, il y en a 700 d'inscrites sur le registre généalogique récemment mis à jour. De plus, elles sont préparées pour la monte et les circuits de pottokas jouissent d'une grande acceptation.
En raison de ses caractéristiques éthologiques, il s'agit d'une race qui a de grandes possibilités pour l'élevage de chevaux et pour d'autres activités (thérapie hippique-, tourisme hippique...). Ainsi nous pouvons dire qu'il s'agit d'une race parfaite pour que les enfants apprennent à monter. En outre, son élevage naturel est assuré, car l'attitude sociable de la pottoka garantit le succès de ce système. En raison de sa stature et de son caractère, comme poney elle est idéale pour les enfants, et bien souvent pour les personnes adultes. C'est un cheval aux mouvements harmonieux et équilibrés, approprié sans aucun doute, pour que les personnes le chevauchent. vieille photo de famille avec betijai
C'est un animal exceptionnel pour s'atteler à une charrette, mais en raison de l'orographie d' Euskal Herria on ne lui prédit pas un grand avenir dans cette activité.
On ne peut pas laisser de côté la F1 qu'elle pourrait être si l'on croisait la Pottoka avec d'autres races. Le croisement entre la race arabe et la Pottoka par exemple, car elle pourrait être l'animal idéal pour les courses "raid", par la stature et la capacité de courir de l'arabe, et par la rusticité et résistance de la pottoka. Par contre en la croisant avec l'âne de la race burguete, nous pourrions avoir un cheval qui servirait pour la viande.
Pas besoin de souligner que sa rusticité, adaptabilité et ses besoins alimentaires minimes font d'elle un animal commode et peu onéreux, et tout à la fois adéquat pour nettoyer et entretenir les montagnes et les prairies de maigre qualité.

Bizkaiko pottoka Gipuzkoako pottokazaleen elkartea Arabako Pottoka Elkartea

Joan XXIII, 16B - 20730 AZPEITIA(GIPUZKOA) - Tel.: 943 08 38 88 - info@pottoka.info

Conditions d'Utilisation - Politique de Privacité - Politique des Cookies

Plan du site - Contact - Accès application